Archives mensuelles : octobre 2012

Fédéralisme ou Etat Unitaire: diviser pour mieux régner ?

© Zolwiks

En cette période de crises mondiales supplantées par une crise politique locale sévère en ce qui concerne Madagascar, des idées font ou refont surface. La question du « Fédéralisme versus Etat unitaire » est toujours évoquée. Un thème brandi presque systématiquement par les partisans du fédéralisme à chaque fois que le pays traverse des moments «difficiles». A Madagascar, le terme «fédéralisme» divise l’opinion et fait penser au tribalisme et à la guerre «ethnique». Pourquoi cette mauvaise perception au niveau de la population ? Les instigateurs comprennent-ils eux-mêmes la portée de tel concept dans un pays pauvre et fragilisé par des différends politiques qui minent la société entière?

Que choisir ?

Il est intéressant d’observer que certains partisans ne savent même pas expliquer le fédéralisme qu’ils entendent instaurer au pays. A tel point qu’on se demande si c’est vraiment une démarche désintéressée centrée sur l’intérêt général ou bien juste une autre manœuvre politique afin d’obtenir sa part du «gâteau» du pouvoir?

Afin d’éviter tout malentendu, mettons nous d’accord sur les termes qu’on est en train de discuter. On ne va pas entrer dans les définitions purement juridiques. Par contre, il est important de rappeler succinctement les caractéristiques de ces 2 formes d’organisation d’Etat.

L’Etat fédéral est constitué d’Etats fédérés divisés et délimités géographiquement (ex : Allemagne, Suisse, Etats-Unis). Ces derniers ont certaines autonomies limitées au niveau local. Chaque Etat membre peut avoir sa propre Constitution et son propre gouvernement mais reste sous le contrôle de l’Etat central. Dans ce type de système, l’Etat central n’a pas le monopole de la souveraineté car celle-ci est partagée avec les Etats fédérés. Par contre, seul le gouvernement central est reconnu et peut s’engager au nom du pays tout entier au niveau international.

Par ailleurs, l’Etat Unitaire est un État dans lequel les principaux pouvoirs sont centralisés et demeurent entre les mains d’un seul gouvernement national (ex : Danemark, France, Australie, Madagascar). Néanmoins, un Etat unitaire peut adopter en son sein d’autres formes d’administration comme la «décentralisation» qui accorde une certaine autonomie au niveau local. Mais à la différence de l’Etat fédéral, il n’y a pas de transfert de souveraineté de l’Etat central vers ces « zones » décentralisées.

Il est à remarquer qu’à Madagascar, le terme le plus souvent utilisé est le «fédéralisme» et non pas l’«Etat fédéral». Le terme même (avec cette terminaison en –isme) ne rassure pas toujours – péjoratif ? Cela rappelle une expression du général De Gaule qui disait «Nous ne sommes pas des Nationalistes, nous sommes des Nationaux. Les Nationaux sont ceux qui aiment leur pays mais les Nationalistes sont ceux qui détestent le pays des autres.» Citation que devraient méditer nos «fédéralistes» au pays.

En effet, la mauvaise perception du «fédéralisme» pourrait s’expliquer par la simple méconnaissance du terme même mais surtout par la tenue de propos « borderline » ou autres discours tribalistes qui créent souvent des malaises. En bref, si le fédéralisme vient du mot latin foedus qui veut dire « alliance », il est synonyme de division à Madagascar.

Que demande le peuple ?

Lire la suite

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :